Nous, nos enfants, et l’utilisation des écrans.

Les écrans sont multiples, de tailles et fonctions variées. Et pourtant, il semble qu’il y ait une prévention globale à l’usage des écrans par les enfants, sans distinction de leur contenu, ni du contexte d’utilisation.

Or, comme tout sujet de questionnement, il peut être observé, étudié, analysé selon plusieurs points de vue, et avec diverses connaissances. Il pourrait être intéressant de confronter des résultats d’études médicales, mais aussi de sociologues, psychologues, et pédagogues.

Dans l’attente, je vous invite à regarder quelques unes de mes vidéos sur le thème des écrans, et de leurs relations avec nos enfants.

Retrouvez d’autres vidéos sur ma chaîne Duo Naissances sur YouTube:

Où trouver une aire de jeux?

Je vous partage ici une application que j’ai découvert et resté cette semaine.

Il s’agit de playgroond.

C’est une application qui permet de découvrir s’il existe des aires de jeux autour de vous. Elle fonctionne avec un principe de coopérations et de partage. Il se peut donc que vous ne trouviez rien sur l’application alors que vous en avez découvert.

Il est possible de décrire les aires par des clics rapides, pour préciser:

Le lieu, possibilité de remplir l’adresse par géolocalisation

Les types de jeux,

Le revêtement,

L’ombre présente,

Les horaires

Les âges du public cible

L’existence de clôtures…

Vous pouvez également voir et ajouter des photos.

Rien de plus simple, pour l’ajouter. L’inscription et la consultation à l’application sont gratuites.

En une semaine, j’en ai ajouté une dizaine… Partageons les bons plans, ensemble partageons nos découvertes.

Aïe! le grand lui a fait mal

Aïe! Des cris ou des pleurs de douleurs vous interrompent. Le petit pleure ou crie, et le grand n’est pas loin.

Et pourtant, l’instant d’avant la situation semblait sereine. Les enfants se reposaient ou œuvraient calmement.

Chacun de nous aura une réaction et une pensée différente. Que penser et comment agir dans ces cas-là? Faut-il consoler, sanctionner, ignorer? Soigner ou discuter? Devrait-on séparer nos enfants, ou au contraire, leur demander de se faire des câlins? Il n’y a pas de réponse unique. Notre réaction devrait toujours être adaptée à la situation. Oui, mais…

Dans ces cas-là, nous pouvons, en tant que parents, être submergés par nos émotions, avoir trop d’actions à faire. Alors, que choisir?

La sécurité physique, avant tout! Nous pouvons donc nous accorder sur l’importance d’éviter les sur-accidents et de soigner le ou les enfants blessés. Seul ou à plusieurs, en cas de doute ne pas hésiter à contacter les services d’urgences.

Image par Peggy und Marco Lachmann-Anke de Pixabay

Assurons aussi la sécurité affective de toutes les personnes de la situation. Celles de l’enfant qui pleure car il manifeste ouvertement que cela ne va pas pour lui, mais également celle des autres enfants.

Ce n’est pas simple de voir nos enfants souffrir, et encore moins d’imaginer que cette souffrance soit souhaitée par l’un d’entre eux. Alors, ne les jugeons pas! Effaçons de notre vocabulaire le: « Pourquoi tu as fait ça? « , Qu’est ce que tu as encore fait? », « Tu lui as encore fait…. »

Ne cultivons pas le sentiment de culpabilité. Acceptons de les écouter et prenons le temps d’ouvrir le dialogue. Essayons plutôt. « Je vois que le bébé pleure. Peux-tu m’expliquer ce qui s’est passé? » « Le bébé pleure, je suis surpris(e), sais-tu ce dont il (ou elle a) besoin?

L’explication pourra vous surprendre. Elle peut même vous sembler totalement illogique par rapport à la situation, au contexte. Ce qui importe pour vous, et vos enfants, c’est de maintenir la confiance.

Image par Peggy und Marco Lachmann-Anke de Pixabay

Pour aller plus loin, je vous invite à découvrir cette vidéo: https://youtu.be/RHCtBhisBiE

Vous souhaitez prendre un temps pour vous, vos enfants et votre famille.

Discutons-en. Téléphonez-moi au 07.83.36.52.01 Rendez-vous sur www.duonaissances.fr

Sécuriser un bambin au jardin

calme, et sérénité.

La nature peut nous apporter

Les enfants y trouvent des occupations même lorsque nous n’avons pas emmené de jouets. Elle regorge d’un matériel naturel et source d’imagination.

Image par pixabay

Mais attention à nos bambins. Ces bébés ne connaissent pas encore les objets ou plantes dangereuses mais se déplacent.

Il est nécessaire de les protéger des plantes toxiques. Voir cette liste de plantes toxiques, mais aussi des plantes qui peuvent blesser car elles piquent. Éloignons-les des cactus, rosiers… Mais aussi des outils et autres dangers tels que les clôtures sont les écarts sont trop grands. Ils risqueraient de se coincer pieds, mains, tête ou de s’en servir pour escalader.

Bien que nous ayons placé les objets dangereux sur une table, les bambins pourraient les attraper si sur celle-ci il y a une nappe qu’ils peuvent tirer au risque que tout bascule.

Ici, c’est une piscine gonflable pour enfants. Afin de ne pas l’endommager, elle à été placé sur une bâche et des dalles de sol en mousse. Cela permet de délimiter un cadre tant pour l’adulte que pour l’enfant. Néanmoins, ce n’est pas un lieu sécure pour y laisser un jeune enfant seul. Il pourrait basculer à l’extérieur. Il est également important que l’enfant soit pied-nu afin de ne pas glisser et ne pas endommager le revêtement. Il convient donc qu’un adulte soit à proximité et que l’enfant ait un objet d’attention( tissus, livre, jouet…) à l’intérieur. Il faudra également penser à ce que l’objet ne puisse ni blesser l’enfant, ni le revêtement de la piscine.

Voici donc une solution fonctionnelle.

Image par Laurence Casanova-Teilhard

Gérer la motricité de bébé en sorties

Bébé ne se déplace pas encore

Profitez-en, ne limitez pas vos sorties. Emportez-le. Vous lui trouverez bien un emplacement non loin de vous, sur un tapis, une couverture pour le laisser découvrir l’environnement dans lequel il se trouve sans avoir trop de soucis à vous faire. Il conviendra tout de même de rester vigilant à ce que les objets qu’il pourrait attraper ne soient pas dangereux. Mais faites-vous confiance, comme il s’agit de lui trouver un ou deux mètres carré. C’est réalisable.

Bébé se déplace… toujours plus loin

Alors là, c’est une autre affaire. Autant chez vous, vous avez probablement pris des habitudes ou adapter l’espace pour limiter les situations à risques ou vous éviter la surveillance non stop. Autant lorsque l’on quitte son cocon, il faut trouver une solution.

Quelque soit notre regard éducatif, que vous ayez l’habitude de placer vos enfants dans des objets où ils sont bien attachés (chaises, transat, cosy, hamac…) ou bien enfermés (parc, lit…) ou que vous ayez l’habitude de les laisser se déplacer à leur gré, nous sommes tous confrontés au mêmes questions:

  • Que faire?
  • Quel matériel emporter?
  • Dois-je changer mon regard éducatif?
  • Dois-je accepter des contraintes que nous n’appliquons pas chez nous?
  • Comment puis-je faire accepter mes pratiques éducatives?
  • Faut-il en parler?

Les questions sont multiples et les réponses sont à adapter en fonction de chaque famille, de chaque situation. En parler peut lever des freins que l’on s’impose, peut éviter des conflits inattendus.

Dans l’immédiat, optez pour des rendez-vous sur l’herbe à l’ombre. Il ne vous reste plus qu’à trouver un lieu bien propre.

Pas de risques de casse !

Pas de risques de s’imposer chez les autres!

Pas d’ennui!

Votre bébé se déplace, comment le laisser s’épanouir et le protéger ?

Quelle surprise, et quelle joie!

Voilà plusieurs mois que vous l’observez faire ses mouvements, et ça y est, maintenant il se déplace.

Vous le placez à un endroit sûr, et le voilà parti à la découverte de son environnement. Vous voilà donc confronté à de nouvelles missions: Sécuriser l’enfant, et sécuriser vos affaires.

Vous souhaitez le bonheur de votre enfant, mais vous ne pouvez pas tout lui laisser faire. Il est temps de placer un nouveau cadre. Vous pourriez être tenté de lui répéter ce qui est possible ou interdit, mais est-ce bien suffisant avec un bébé?

Souvenez-vous de vos premières heures de conduite. Vous entendiez probablement les mêmes règles fréquemment et pourtant vous ne les appliquiez pas dès leur première énonciation. Il en est de même pour vos enfants. Il leur faudra du temps pour intégrer les nouvelles règles.

Entre temps, vous devez assurer sa sécurité, cette mission n’est pas forcément facile.

  • Doit-on placer l’enfant dans un transat, chaise haute, cosy ou tout autre équipement dans lequel il est bien attaché?
  • Doit-on mettre des éléments de sécurité sur tous les placards, portes…?
  • Doit-on déplacer nos objets?
  • Faut-ils changer de meubles?

Quelque soit nos choix, ils auront un impact sur le comportement et le développement de nos enfants. Les repères éducatifs sont multiples. Pas toujours facile de s’y retrouver!

Ensemble, je vous propose des solutions pour que cette nouvelle étape de la vie de votre enfant ne soit pas la source de stress, ou de contrariété ni pour vous ni pour lui.

Nous pouvons mettre en place des outils de communication efficaces: https://duonaissances.fr/communiquer-avec-bebe/

Nous pouvons repenser l’aménagement de l’espace de vie de vos enfants: https://duonaissances.fr/ses-espaces-de-vie/

Contactez-moi, discutons en et nous trouverons la solution qui vous convient.

Déconfinement et canicule

La voilà, la canicule, de la chaleur qui approche les 40°C . Il fait déjà chaud le matin, et même en soirée. Alors, on lit et on entend qu’il faut rester dedans, volets baissés.

Photo de Susanne Jutzeler sur Pexels.com

Oui, mais…

  • Que faire?
  • Comment occuper les enfants?
  • Où aura-t-on le moins chaud?

Questions habituelles en période de canicule, mais lorsque celles-ci s’ajoutent au contexte sanitaire, la vie en famille peut réellement devenir complexe. Et oui, selon le lieu où l’on réside avec ou sans accès à l’extérieur, le nombre d’habitants, le niveau budgétaire, cela peut devenir un véritable casse-tête, ou une source de conflits, et d’ennuis. Cela fait bientôt six mois que les enfants n’ont plus accès aux lieu d’accueil enfants parents (L.A.E.P). Certains lieux de loisirs sont fermés.

Alors, je vous propose quelques activités très simple à mettre en place mais qui font leur effet.Valorisons les activités manuelles. On peut envisager:

  • Des Jeux d’eaux.
  • Des sables à modeler
  • De la peinture

Cela fonctionne à tout âge.
Bien sûr, on veillera à la non toxicité des produits, pour les jeunes enfants. On limitera le volume de l’eau pour éviter les glissades et pour respecter la planète .

Jeux d’eaux:

Installez les enfants dans la baignoire, la douche ou une bassine.


Utilisez d’anciens récipients (bouteilles, pot de yaourt…), des ustensiles de type louche, écumoire, passoire, entonnoir…

Photo sur Pixabay
Photo sur Pixabay

On peut s’amuser avec le courant de l’eau, la pesanteur.

Laissez les enfants développer leur imaginaire. Vous serez surpris par les univers qui les transporteront.

Sables à modeler

Photo sur Pixabay

À chacun ses envies, à chacun sa sensibilité.
Qui colle ou ne colle pas au doigts
Uni ou en couleur
Modulable ou fluide…

Laissez-vous surprendre par les multiples textures que l’on peut créer. Nombreuses sont les recettes sur Internet. Il existé également des préparations dans le commerce qui permettent d’avoir bien d’autres sensations que celles de la traditionnelle pâte à modeler.

Photo sur Pixabay

Peinture

Avec ou sans pinceaux?
Sur papier, cartons, vaisselles, tissus?

Photo sur Pixabay

Pourquoi ne pas tester de nouvelles expériences comme les laisser faire des empreintes de roues, de pas ou d’animaux dans la peinture ?

Photo sur Pixabay

Autant profiter de ces chaleurs pour se dire que l’œuvre va vite sécher et que le nettoyage sera simplifié. Les vêtements et les affaires sécheront vite après lavage.

Attention, prenez de la peinture lavable et non toxique.

Du bonheur pour vous et vos enfants

Vous allez accueillir votre bébé, ce jeune voyageur avec qui vous avez déjà partagé des émotions,des temps forts, et vous souhaitez faire de votre mieux, lui offrir le meilleur. Vous êtes déjà parents, vos amis le sont ou vont le devenir. Vous souhaitez vivre sereinement avec les enfants. Vous avez envie de vous amuser avec les enfants. Vous avez envie que les parents et les enfants puissent être épanouis. Vous souhaitez qu’ils puissent être compris. Cet article est pour vous. Merci de le partager autour de vous.

Qui peut faire appel à Laurence Casanova Teilhard, coach périnatal?

  • Les futurs parents
  • Les femmes enceintes
  • Les parents de bébés

Qui peut faire appel à Laurence Casanova Teilhard, un coach parental?

  • Les parents de bébés
  • Les parents de jeunes enfants
  • Les parents d’enfants

Qu’est ce que le coaching périnatal?

  • Un accompagnement, entre le coach, Laurence Casanova Teilhard et le coaché, le parent d’un bébé né ou à naitre.
  • Un temps de découvertes et d’enrichissement des connaissances (besoins du parents, du bébé; choix éducatifs) pour guider le coaché dans son rôle de parent ou futur parent.

Qu’est ce que le coaching parental?

  • Un accompagnement, entre le coach, Laurence Casanova Teilhard et le coaché, le parent d’un ou plusieurs enfants.
  • Un temps de découvertes et d’enrichissement des connaissances (besoins du parents, du bébé; choix éducatifs, matériel existant ) pour guider le coaché dans son rôle de parent.

Quand prendre contact avec un coach périnatal, et parental?

  • Dès que vous en avez envie ou besoin
  • Dès le projet de grossesse
  • Pendant la grossesse
  • Pendant le congé maternité
  • Pendant une période de changements ( recomposition de la famille, adoption, séparation familiale, déménagement, changement d’emploi, deuil d’un proche, d’un animal…)
  • A tout autre moment

Comment se déroule une séance de coaching avec Laurence Casanova Teilhard?

  • Nous identifions ensemble vos besoins, envies, difficultés.
  • Nous définissons des objectifs.
  • Nous cherchons des éléments pour y parvenir.

Où se déroule une séance de coaching avec Laurence Casanova Teilhard

  • Depuis le lieu de votre choix (avec une connexion internet suffisante) en appel vidéo, sur WhatsApp, Google Duo, Skype.
  • A votre domicile

Pourquoi choisir d’être coaché dans son rôle de futur parent?

  • La grossesse est une période qui vous interroge.
  • L’arrivée de votre jeune bébé vous questionne.
  • Votre vécu d’enfant est différent de celui de l’autre parent.
  • L’environnement dans lequel va naître votre enfant n’est pas celui de votre naissance.
  • Les modèles sont très nombreux: lectures, vidéos, observation des autres

Pourquoi choisir d’être coaché dans son rôle de parent?

  • Vous avez envie d’être accompagné personnellement pour faire vos choix de parents.
  • Vous cherchez ce qui pourrait vous correspondre à vous et vos enfants.
  • La situation actuelle vous interroge.
  • La situation actuelle ne correspond pas à vos attentes: Trop de pleurs, cris, emploi du temps surchargé, matériel inadapté.
  • Des situations passées perturbent votre quotidien ou celui de vos enfants.

Quelles couches pour l’été?

Et oui, la saison chaude est là, avec ses températures élevées.

Lavables ou jetables, tout est possible!

Si vous souhaitez passer ou continuer d’utiliser les lavables, le séchage sera plus court et facilité.

Il existe un très grand nombre de systèmes ( TE1, TE2, TE3, langes, langes prépliés, classiques…), avec attaches pressions ou velcros sur l’avant ou l’arrière, une multitudes de matières ( synthétiques, ou naturelles). Et chaque matière influence la capacité d’absorption, les conditions d’entretien, la douceur de la couche. Ainsi si vous recherchez un article rapide et pratique, je vous présente dans la vidéo ci-dessous le système tout en deux (T.E 2)

Sachez également qu’il existe des marques qui ont pensé à l’utilisation d’inserts jetables dans des culottes de protections lavables. Ce sont les couches hybrides, elles ont une culotte de protection lavable, et selon l’usage, le lieu, l’envie, il est possible de glisser à l’intérieur un insert lavable ou jetable.

N’hésitez pas à me contacter pour avoir des conseils personnalisés, en fonction de votre utilisation (jour ou nuit; régulière ou ponctuelle…) et de vos possibilités de lavage et séchage…

Avec les chaleurs, nos bébés et enfants ont chauds, il se peut qu’ils souhaitent avoir des changes plus réguliers ou ne tolèrent plus certaines matières. Respectons-les, adaptons-nous.

Si vous souhaitez utiliser des couches jetables, ne culpabilisez pas en les utilisant ponctuellement.

%d blogueurs aiment cette page :